Un resto anti-gaspi aux saveurs africaines

Ce resto anti-gaspi qui a ouvert ses portes en octobre 2018, c’est la Table de la Ressourcerie Créative. On s’y régale pour pas cher, tout en contribuant à un projet écolo et solidaire. Et cerise sur le gâteau, on s’offre un voyage culinaire en Afrique !

C’est quoi un resto anti-gaspi ?

En France, 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année. Alors pour lutter contre ce gaspillage, Jeanne, la gérante de La table de la Ressourcerie Créative, et Nana, la chef, ont décidé d’ouvrir un resto anti-gaspi. Elles y proposent des menus élaborés à partir de légumes et de fruits invendus.

Pour récupérer ces invendus, elles travaillent en partenariat avec Biocycle qui, en quelques coups de pédale, collecte et livre les fruits et légumes boudés par les clients de la grande distribution. Chaque semaine, avec ses vélos triporteurs, Biocycle valorise ainsi jusqu’à une tonne d’invendus alimentaires.

Pour la viande de porc, notamment le porcelet, elles sont en train de monter un partenariat avec la start’up Beesk, spécialiste de la revalorisation des produits alimentaires écartés des filières de vente traditionnelles à cause de leurs imperfections.

Du coup, tous les mercredis, elles réceptionnent les fruits et légumes invendus. Avec l’aide de bénévoles (des proches, des gens du quartier ou des personnes envoyées par Benenova), elles les trient, les épluchent, les coupent, les blanchissent pour éventuellement les congeler. Bref, elles les stockent avant d’élaborer leurs menus en fonction des arrivages. Car ici, le défi chaque semaine, c’est de créer, d’inventer, d’improviser des recettes sympas et gourmandes en fonction des produits reçus.

L’Afrique dans votre assiette

En cuisine, c’est Nana, la chef d’origine congolaise, qui règne en maître(-esse) ! Et son plus grand plaisir, c’est de faire découvrir et de partager les délices de la gastronomie africaine. Car pour elle, cuisine rime avec convivialité, hospitalité et partage.

Alors dans sa formule du jour à 12 euros, elle propose mafé, yassa, saka-saka, sans oublier ses célèbres brochettes de bananes plantain qui ont fait le bonheur des convives des « repas du jeudi » à la Ressourcerie Créative des Grands Voisins. Car c’est là que tout a commencé pour Nana et Jeanne. C’est au sein de cette association qu’elles se sont rencontrées, toutes deux bénévoles, et qu’elles ont eu envie de créer un restaurant anti-gaspi.

Et pour parfaire ce voyage en Afrique, quelques touches de déco africaine : statues en bois, nappes et tentures en tissu WAX. Et bien évident tout le mobilier est issu de filières de récupération telles que la Ressourcerie Créative, bien sûr, mais aussi Corecyclage.

Un resto associatif

Ce restaurant est le fruit d’un projet collectif, initié par Nana et Jeanne. Outre leur démarche anti-gaspi, elles ont voulu donner vie à un espace de partage et de création de liens sociaux entre gens du quartier, bénévoles, convives.

 

Les 7 bénévoles qui contribuent aujourd’hui à la bonne marche du restaurant donnent un coup de main selon leur envie : ils cuisinent sous la direction de Nana, font la plonge, se chargent du lavage des serviettes de table, de la préparation de la salle.

Pour Nana et Jeanne, ce restaurant est avant tout un  lieu de vie. Elles y organisent divers évènements  : des soirées improvisation avec la troupe « les mytho de l’impro », une dégustation de vins bio, un déjeuner suivi d’un après-midi jeux de société organisé par une association qui s’occupe d’enfants défavorisés. Dans le courant de l’année 2019, elles voudraient aussi lancer des cours de cuisine anti-gaspi.

Elles m’ont également confié qu’elles sont à la recherche de porteurs de projets d’animations culturelles ou autres qui souhaiteraient collaborer avec elles. Alors n’hésitez pas à les contacter !

 

Laissez un commentaire