Khu, rencontre avec une femme Hmong

C’est par le biais de l’agence locale TOM Travel (Trails of Mountain, Sapa, Vietnam) que j’ai fait la connaissance de Khu, une jeune femme âgée de 20 ans, membre de l’ethnie des Hmong noirs. Pendant deux jours, elle nous a accompagné, mon mari et moi, au cours d’un trek dans les montagnes de la région de Sapa. Nous avons ainsi eu la chance de partager une partie de son quotidien et des moments d’échanges forts et authentiques.

Un trek comme en famille

Mariée et mère de deux petits garçons, Khu vit dans une (très) modeste maison accrochée à la montagne. « Don’t be shy « , ne cessait-elle de nous répéter. Du coup, notre timidité a très vite laissé place à une réelle complicité. Faut dire qu’il était impossible de résister à son humour et à sa bonne humeur. Et très vite, on s’est senti en famille à ses côtés.

D’autant plus que son fils de 18 mois faisait partie de la rando, bien calé sur le dos de sa grand-mère, une montagnarde bien plantée au caractère bien trempé. Une amie de Khu nous a également accompagnés.

 

  

Chemin faisant, nous avons beaucoup échangé sur nos vies de femmes. Nous avons abordé la question de la répartition des tâches au sein du foyer (c’est par exemple le mari de Khu qui cuisine le midi et, elle, le soir),  des grossesses et des conditions d’accouchement (elle a accouché chez elle entourée par les « anciennes » du village qui font office de sage-femme), l’éducation des enfants, nos vies de femmes actives (Khu a lancé une activité indépendante de guide et d’accueil de touristes). Pour la linguiste que je suis, quel plaisir de l’écouter bavarder joyeusement en langue Hmong avec sa mère. Notamment au bord de la superbe cascade où nous avons fait une longue pause.

Le circuit court comme mode de vie

C’était génial de voir le rapport étroit et vital que Khu entretient au quotidien avec la nature qui l’entoure. Elle y trouve des plantes médicinales. D’autres comme l’indigo lui permettent de teindre ses vêtements. Sur ses conseils, on a cueilli différentes baies pour les manger au fil de notre marche. Les bambous, qui ne manquent pas dans le coin, servent à la construction des maisons, au tressage de paniers. Là-bas, le concept de circuit court prend tout son sens !

  

Pour notre repas, nous avons fait les courses sur le marché local avant de cuisiner dans la très humble maison de son amie. Une dalle de ciment au sol et quelques planches de bambous pour tout mur. Un foyer creusé dans le sol, une grande bassine en guise d’évier : voilà pour la cuisine. L’un des meilleurs repas de notre séjour ! Et surtout un magnifique moment de partage avec son bébé, sa maman et son amie. J’ai adoré leur humour, leur générosité, leur courage, intelligence et dignité. Chapeau bas les filles !

    

Une femme entrepreneure engagée

Mais Khu, c’est aussi une femme entrepreneure. Guide depuis 4 ans pour une agence locale, elle s’est lancé depuis peu dans l’accueil de touristes chez elle, dans la montagne. Consciente de l’intérêt suscité par son mode de vie traditionnel mais aussi soucieuse de développer un tourisme responsable, respectueux de ses montagnes et de ses habitants, elle propose des randonnées guidées avec un hébergement chez elle. Une façon de valoriser son mode de vie tout en le préservant. Mais aussi de développer une activité économique pour améliorer l’existence de sa famille.

    

Ces dernières années, le gouvernement vietnamien s’est lancé dans un développement touristique effréné de la région de Sapa. D’énormes complexes hôteliers défigurant les montagnes y poussent comme des champignons. Face à ce tourisme de masse, Khu a eu envie de proposer une autre approche de sa culture et de son environnement. Une approche faite de rencontres humaines pour sensibiliser les touristes à son mode de vie traditionnel. Une belle façon de sauvegarder l’identité de son ethnie et de résister au rouleau compresseur du tourisme de masse.

De retour à Paris, je pense très régulièrement à elle. D’où mon envie de raconter son courage, sa détermination et sa dignité.

    

#girlpower #lesfemmesceshéroines #lesfemmeslavenirdelhomme